Cet article n’est qu’un humble retour d’expérience sur des pratiques qui m’énervent de la part de certaines entreprises.

Qui me parle ?

La première question à vous poser lorsque vous lancez un compte Twitter (ou autre), c’est de clarifier qui l’utilisera, et au nom de qui il s’exprimera. Est-ce le dirigeant qui s’exprime au nom de l’entreprise ? Est-ce le service technique, qui se limitera à résoudre les problèmes des utilisateurs ? Quel ton sera utilisé ? Le tutoiement des contacts, le vouvoiement ? Votre ennuyeux repas avec Tata Mireille a-t’il un intérêt à être publié le compte de la société ? « La flemme, aujourd’hui » donne t’il une bonne image à vos clients/prospects ?
Il est important de se tenir à cette règle, tout en sachant la contourner de temps en temps : Un « bon sysadmin day » de la part du service technique peut montrer le côté geek de ces derniers 🙂 En résumé : Sachez faire preuve d’humanité, mais tenez vous à votre image.

A qui dois-je parler ?

Suivez les bonnes personnes : Il est inutile de suivre un maximum de personnes, sauf pour avoir un superbe compteur. Privilégiez un compte qui grossit peu à peu, en n’ajoutant que quelques personnes bien choisies par jour : Ceux qui habitent/travaillent dans votre ville de prospection, ceux qui parlent d’un sujet similaire au votre, ou bien évidemment les amis et la communauté existante de l’entreprise.

Relizé vou.

La limite à 140 caractères vous permet de vous relire en quelques secondes, et aussi de clarifier votre propos. Plutôt que d’utiliser à outrance le langage SMS, ne vaut-il mieux pas reformuler votre idée ? Votre orthographe doit être bonne (mais une faute, ça arrive à tout le monde :p), le vocabulaire et le niveau de langage doivent être adaptés à votre public. Evitez les fautes dans les pseudos, c’est très mal vu, et ça peut être traduit par un manque d’intérêt pour votre destinataire. (Moi, c’est Darklg, pas darkGL).
Et évidemment, on évite les ruptures de clauses de confidentialité, sauf si c’est voulu 😉

Ecoutez et Répondez.

Twitter Search est indispensable : Sauvegardez des recherches, ou récupérez les en Flux RSS, sur quelques thèmes : Votre quartier/arrondissement/ville/département de prospection + votre activité sous différentes formulations. N’hésitez pas à rechercher aussi les lieux connus à proximité. N’hésitez pas à répondre aux questions « bouteille à la mer » sur votre activité. Un bar qui répondra à un « qui sait où passer une bonne soirée près de Montparnasse ce soir » peut gagner de nouveaux clients. Partagez votre expertise.

Souvenez vous d’eux.

Essayez de noter les spécificités de vos followers, ou tout au moins de vous en souvenir, pour lancer quelques offres personnalisées de temps en temps, ou juste pour prendre des nouvelles. Exemple de message si vous êtes un bar : « @Darklg OpenRedbull pour toi ce soir si tu ramènes tes amis ». (Et si vous êtes un bar parisien, ce twitt est une invitation)

What are you doing ?

Partagez des photos de votre entreprise, de vos activités, des vidéos, des sons d’ambiance … Donnez envie de devenir client chez vous en partageant l’ambiance de votre entreprise. Parlez de votre activité, mais parlez aussi de votre société. Un code promotionnel dans l’air du temps est toujours le bienvenu. Si vous devez faire un lien vers votre site pour parler d’une nouveauté, faites-le vers la page précise, et non vers l’URL de votre site.

Message Direct ou public ?

Répondez aux twitts qui vous mentionnent, en public si la réponse peut intéresser quelqu’un d’autre, en message direct si la réponse est trop spécifique. Le message direct ne doit pas être utilisé pour envoyer un message public. Une publicité envoyée en DM est très agaçante, surtout si elle n’est pas ciblée. Et on ne répètera jamais assez, une publicité envoyée directement à une cible non sollicitée, c’est du SPAM.

Les messages les plus courts …

15 à 20 minutes par jour suffisent, et auront encore plus d’effet en les disséminant dans la journée. Dans le cas d’un évènement twitté en direct, n’hésitez pas à envoyer un message toutes les 15-20 minutes, selon l’activité.

En résumé, écrivez en gardant en tête que vous serez lus par des humains, qu’ils doivent aimer vous lire avant tout. Si vous ne voyez Twitter que comme un nouveau moyen de faire des liens vers votre site, vous n’avez rien compris.

PS : Votre business a décollé grâce à mes conseils ? Dites le en commentaire 😀

Tags : ,