Si vous êtes intégrateurs, vous avez probablement à travailler sur de multiples versions de navigateurs web. Il est essentiel de les tester dans des machines virtuelles, permettant ainsi de diminuer le parc informatique, et de garder de multiples installations sous le coude.

Malheureusement, VirtualBox (et probablement d’autres logiciels de virtualisation) « bloque » l’accès à votre fichier hosts original, et ne reconnaissent donc pas un nom de domaine défini en local, sur votre machine (type http:/darklg.dev ou http:/monsite.local). Donc impossible d’accéder à un MAMP / WAMP / LAMP situé au dessus de votre machine virtuelle.

Il va donc falloir faire pointer votre domaine personnalisé vers votre machine originale, dans la machine virtuelle.

Ouvrons les yeux à Virtualbox

Ouvrez le fichier hosts dans votre machine virtuelle, avec si possible, un éditeur lancé en mode administrateur / avec possibilité d’enregistrer un fichier protégé ( Textmate, Notepad++, Vi, etc ) :

Sur Windows C:\WINDOWS\system32\drivers\etc\hosts
Sur UNIX (Mac/Linux) /etc/hosts

Dans ce fichier hosts, vous pourrez rajouter vos noms de domaines personnalisés, à condition de le faire pointer sur la bonne adresse IP :

127.0.0.1 localhost # on ne touche pas à ça
10.0.2.2 darklg.dev
10.0.2.2 monsite.local

Sauvegardez, videz votre cache DNS, en executant ces commandes dans votre terminal :
Sur Windows ipconfig /flushdns
Sur Linuske /etc/rc.d/init.d/nscd restart
Sur Mac OS X dscacheutil -flushcache
Sur Mac OS X 10.6 lookupd -flushcache

Pratique pour pouvoir passer de superbes après-midi ensoleillées enfermé face à ce P*t**n d’Internet Explorer 6 de b*rd*l de m*rd* : )

Merci au site SandHillCreative pour l’info originale

Tags : ,