5 règles d'or à ne pas suivre sur Twitter

Note du propriétaire : Cet article est à 200% ironique. Si vous êtes dans le marketing et que vous débutez sur Twitter, faites exactement le contraire des titres de cet article. Les éventuels liens sont des illustrations de mes propos, et non pas des cibles 🙂

#1 Ne remerciez jamais. Ne répondez jamais.

C’est bien connu, on pose une question sur Twitter, et la réponse tombe comme par magie dans les 5 minutes qui suivent. Vous remerciez Google, vous ? Alors pourquoi remercier quelqu’un qui vous a aidé ? Et puis bon, c’est un écran devant vos yeux, pas un humain, pas un … client …

#2 Publiez une tonne de Twitts sans lever le petit doigt

La procédure est simple, alors dans l’ordre de Cool-Attitude :

  • #2.1 Ajoutez un TwitterFeed sur un flux RSS
    Discutable selon les cas.
  • #2.2 Ajoutez un TwitterFeed sur un flux RSS de commentaires.
    Ca marche pas mal.
  • #2.3 Ajoutez un TwitterFeed sur un flux RSS de votes sur un Digg-Like.
    Ou comment dire à vos followers qu’au final, on a autre chose à faire que de les supplier.

#3 Suivez le plus de personnes possibles.

Si possible, faites en sorte de ne jamais garder en mémoire ceux qui vous ont refusé, et faites en sorte de multiplier les requêtes. C’est bien connu, un utilisateur qui se fait spammer visite toujours le site de son spammeur !

#4 Essayez le Direct Message de masse.

Souligné par Christophe Lefevre de chez Techdrends, il offre un ROI énorme ! Une telle base de données à votre portée, ce serait un gâchis de ne pas l’utiliser.

#5 Dé-Followez ceux qui vous critiquent

Pourquoi s’ennuyer avec le double sens de discussion du web ? Vous offrez un nouveau moyen de communication à vos clients afin qu’ils puissent se tenir au courant de vos activités. Ils vont pas en plus se permettre de vous faire des remarques ?

Le Bilan

Vous avez suivi tous ces conseils à la lettre ? Bravo, vous êtes désormais passablement ridicules. Je ne travaille pas dans le marketing, je ne suis pas un gourou du web. Je suis simplement humain, et j’ai décrit dans cet article des comportements qui m’ont passablement énervé de la part de certaines marques, ou utilisateurs du service Twitter.

Mon utilisation de ce dernier implique que je suive chaque personne qui me suive. Afin de discuter avec cette personne, de suivre son actualité, de recevoir ses éventuels critiques, mais toujours dans le but d’apprendre et d’améliorer mes connaissances.

Effectivement, pour une marque, c’est un lourd travail. Cela en vaut-il la peine ?
A vous de voir avec ces quelques liens :

Vous avez lu cet article jusqu’ici et je vous en remercie. Vous pouvez désormais me suivre sur Twitter, où je ne suis pas toujours aussi sérieux, commenter cet article, ou encore m’envoyer de merveilleux cadeaux / échantillons / lettres d’amour.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • 200% d’accord
    Aussi « En tant qu’influent, ne répondez pas aux autres en replies, ça salirait votre timeline. Préférez plutôt les direct messages. Plus discrets. »
    Non non, je ne vise personne…

  • Mmmh, c’est assez complet, je rajouterais ceux qui postent 5 fois le même lien vers leur article avec 5 minurl-like différents, histoire de…

    Par contre j’ai la chance d’avoir échappé au DM de masse

  • High five pour toi !

    Totalement d’accord.

    PS : Ce commentaire n’est pas constructif mais exprime tout à fait mon point de vue. Et si ça ne vous plait pas, je vous dé-follow.

  • Et ceux qui postent le lien vers leur article à de multiples reprises en faisant croire que c’est leur serveur qui est tombé ?… 😉

    Très bon article, vive le spam sur twitter !!!

  • Histoire de me démarquer un peu, je mets un bémol sur le point #2.

    Super d’accord sur le fait de ne pas utiliser Twitterfeed pour envoyer des tonnes de micro-messages facilement.

    Mais je pense qu’on peut l’utiliser quand même, en plus des Tweets « manuels » classiques, car ils complètent bien l’usage professionnel que l’on peut faire de Twitter. D’après mon expérience, c’est même apprécié par les suiveurs qui s’intéressent vraiment à ton activité. D’ailleurs c’est bien ce que font certaines sociétés sur Twitter (Dell, La redoute, etc.), et, au vu de leurs résultats, les gens jouent le jeu.

    J’ai écrit un petit billet là-dessus : http://tinyurl.com/59okbq

  • @Johann Frot En effet, d’où mon  » discutable selon les cas « .
    Je parlais principalement des comptes alimentés uniquement par un TwitterFeed, et un following de masse.
    Lié à un système inventif, il y a de grandes choses à faire avec TwitterFeed 🙂

    Mais faire du microblogging, ce n’est pas faire un lien vers les derniers articles de son « vrai » blog, loin de là 🙂

  • Tout à fait d’accord. L’esprit du microblogging n’est pas de relayer des titres d’actualités ou de billets de blogs.
    Comme dans de nombreux domaines, les abus ne sont pas bons. Même pour un usage marketing de Twitter, c’est la créativité et la variété qui seront les plus efficaces.