“Are you paralyzed with fear?”

“Are you paralyzed with fear? That’s a good sign. Fear is good. Like self-doubt, fear is an indicator. Fear tells us what we have to do. Remember one rule of thumb: the more scared we are of a work or calling, the more sure we can be that we have to do it.”

Cette citation de Steven Pressfield, extraite de son livre The War of Art me hante depuis quelques mois, et j’essaie de la mettre en pratique le plus possible.

Pour l’instant, elle ne m’a fait que du bien en m’invitant à tenter des activités que je me refusais, ou encore en m’incitant à me lancer en tant que freelance.

Et vous, quelles sont les peurs qui vous paralysent ?

Quelques précisions / réactions

Ce n’est évidemment pas une invitation à vous mettre en danger, mais à vous confronter à votre/vos peurs de manière constructive comme j’ai pu le faire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Ca me rappelle un livre que j’ai lu il y a peu, qui s’appelle « Who Moved My Cheese ? » de Dr. Spencer Johnson, qui traite des différentes façons de gérer le changement.

    Le bouquin met en valeur une douzaine de grands principes. Celui qui m’a le plus marqué est : « What Would You Do If You Weren’t Afraid »

    Si tu n’as pas encore lu ce livre, je te le conseille. Il à l’air assez simpliste de prime abord mais il est plein d’enseignements.

    (Et du coup j’ai rajouté The War Of Art à ma reading list)