Notes sur les Mac M1 / Apple Silicon

J’en parle très souvent sur Twitter, donc autant tout compiler ici : j’ai acheté un Macbook Air m1 d’entrée de gamme pour bosser en déplacement, et pour m’éviter de débrancher mon fidèle Macbook Pro 15″ avec tous ses câbles si je veux bosser sur un coin de table.

Développement

  • Si vous utilisez Brew, attention : le dossier d’installation change, ça n’est plus /usr/local/ mais /opt/homebrew.
  • Docker : Je n’ai pas rencontré de souci avec la release officielle de la version m1. Il faut faire attention à trouver des images compatibles arm64/v8, sinon vous êtes partis pour une descente aux enfers. Je ne suis pas un expert en Docker, mais sans cache, mes scripts étaient 10 à 15x plus lents à s’exécuter par rapport à un environnement natif. C’est assez similaire à la version Intel donc.
  • Xcode : la réinstallation de ce macbook m’a pris 7h. 6h pour télécharger (avé la fibre) et installer correctement Xcode, 1h pour lancer les dotfiles. ça a peut-être changé depuis février 2021, mais pour moi ça a ramé, planté, etc. Et vu que Xcode est nécessaire pour pas mal de softs en ligne de commande, vous êtes prévenu-e-s.
  • J’ai installé Apache / PHP / MySQL en natif via brew. En moyenne mes scripts sont 2x plus rapides que sur mon Macbook Pro 15″ de 2018. Processeur ? SSD ? Peu importe, c’est fabuleux.

Usage Général

  • Si une application n’est pas compatible, que ça soit en ligne de commande ou via un logiciel classique, la traduction avec Rosetta 2 prendra un moment la première fois. Dans les faits, ça semble avoir planté pendant 30 secondes, puis l’app se lance. Les fois suivantes le lancement a une durée classique.
  • Certaines apps qui ne sont pas compatibles – ou pas entièrement – brûlent la batterie : Spotify / Dropbox / Chrome / etc. Celles qui sont compatibles ont par contre un lancement instantané, et apparaissent rarement dans les « apps à haute consommation d’énergie ». Notamment Sketch
  • Pour les habitué-e-s d’iOS, ça ne vous surprendra pas : Safari est ultra réactif, c’est instantané, c’est une merveille, c’est génial.
  • Les apps iPhone/iPad disponibles c’est très pratique et marrant, même si le rendu n’est pas toujours fameux ( pensez à un site mobile qu’on a étiré sans faire de version Desktop )
  • La batterie tient au grand minimum 5h sans se restreindre, et évidemment sans chauffer. Au pire des cas, j’ai juste eu le milieu du dessous du macbook un peu tiède.
  • Le mac est toujours allumé, donc il sort de veille très vite, et les programmes comme Dropbox se mettent tranquillement à jour en fond. En prenant en compte que ce dernier n’est pas optimisé, la batterie est descendue de ~30% en une semaine quand je ne l’ai pas utilisé.
  • On est vraiment sur un paradigme type iPad où on ne va pas laisser l’ordinateur en charge, mais plutôt le mettre à charger quelques heures au besoin. Actuellement je le charge toutes les semaines ou deux semaines.
  • J’ai pris le modèle 8go de RAM, je n’ai pas vu d’impact sur la perf. Petit regret pour les 256go de disque dur, mais c’est sensé être un macbook de dépannage. Je n’ai pas eu le souci de durée de vie des SSD, mais je n’ai pas un usage assez intense.
  • Il n’y a le support que pour un seul écran externe sur le MacBook. Pour moi c’est pénalisant pour l’instant pour m’en servir à plein temps, vu que je bosse avec deux écrans externes ( je suis incapable d’utiliser les spaces, déso pas déso )

Attention : cet article est vivant, ces notes sont vouées à évoluer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Si tes moniteurs supportent le daisy chaining grâce au DisplayPort > 1.2, je crois avoir vu que tu peux brancher plusieurs moniteurs ainsi.

    C’est ainsi que je branche mes écrans sur mon ordi (mais qui n’est pas un Mac ARM). Je sais que les écrans Dell supportent bien le « DisplayPort Multri-Stream » par exemple.